Le Langage

 

Objectifs du cours :

1.      Définir le langage et le signe.

2.      Décrire la spécificité du langage humain : organisation, fonction et son rapport à a pensée.

3.      Connaître les trois étapes du développement de langage :

-         Le pré langage.

-         Le petit langage.

-         Le langage proprement dit.

4.      Apprendre à définir les troubles du langage chez l’enfant, au cours des maladies mentales et neurologiques.

 

 

I-                  Introduction et définitions :

 

-         Rôle primordial dans les échanges humains.

-         Développement progressif à Acquisition.

-         Fonction symbolique++ à Transmission du concept.

 

Définition :

 

1-      Langage :

·        Faculté que les hommes ont de communiquer entre eux et d’exprimer leur pensée en moyen de signes vocaux, qui peuvent éventuellement être transcrits.

·        On distingue 3modes d’expression :

                             àLangage parlé (oral)

                             àLangage écrit (graphiques)

                             àLangage gestuel ou mimique

 

2-      Langue :

C’est un code = ensemble de signes appartenant à une communauté de sujet.

 

3-      Signe :

C’est un son ou une forme graphiques conventionnels et variables d’une langue à l’autre.

 

 

II-               Spécificités du langage humain :

 

A-    Organisation :

 

-          Le langage est composé de sons ou phonèmes.

         à  Constitution de mots (vocabulaires)

-          Le langage obéit à des règles :

·        Sémantique (sens des mots = significations)

·        Syntaxe : ensemble des règles qui président à l’ordre des mots et à la constitution des phrases.

 

B-    Fonctions (+++) :

 

1- Expression de communication :

- La communication est soit verbale (langage oral) ou non verbales (langage corporel).

- Type de communication :

·        Interpersonnel (base de la vie ou société)

·        De masse (mass media)

·        De groupe (message ciblé)

- Enjeux de la communication :

·        Faire passer un message (idée, émotions).

·        Former une norme commune pour se comprendre.

·        Créer une relation pour dialoguer.

·        S’identifier par rapport à l’autre.

 

2- Symbolique :

 - Capacité d’abstraction (pensée) à transmission de concepts.

 - Capacité de logique (intelligence) à mise en forme une idée de manière structurée.

Rhétorique : ensemble de procédés constituant l’art du discours à rend plus vivre l’expression de la pensée (métaphore,…)

 

3- sémiotique :

- Utilise des signes (sémiologie)

- Le signe linguistique est caractérisé par :

·        L’arbitraire  du signe à aucun lieu motivé entre le concept et la forme.

·        Le caractère linéaire.

·        L’immuabilité(ne peut pas le changer).

·        La mutabilité par le groupe ou par l’évolution linguistique.

 

C-    Rapport entre le langage et la pensée :

 

- La pensée est une faculté psychique qui permet de combiner des idées, de raisonner (langage intérieur).

- La fonction de langage est d’exprimer la pensée en la manifestant à l’extérieur

« La pensée est une parole intérieure »

 

 

III-            Développement du langage acquis :

 

-         Trois étapes importantes dans le développement du langage :

·        Le pré langage (langage de base).

·        Le petit langage (phase linguistique).

·        Le langage (le « Je »).

-         Nécessité de combinaison : ++

ü      L’intégrité des structures cérébrales.

ü      Une bonne audition.

ü      Un bon fonctionnement des organes  phonatoires.

ü      Une bonne relation (mère enfant).

 

1-      Pré langage :

 

Cris : à tonalité varient  selon les circonstances :

      à Message (fonction d’appel)

      à Détresse (peur)

      à Besoins

      à Contact

 

Sons : jaser, gazouilles, labile (pour se détendre et exercer son appareil phonatoire moteur)

·        Tout ceci constitue déjà un monde de communication avec sa mère.

·        Au 4ème mois apparaissent les rires.

·        Au 10ème mois  prononciation d’un mot.

 

2-      Le petit langage :

 

·        Vers un ans : apparition du premier mot.

Le 1er mot simple sert à designer une personne, un objet.

·        Le mot phrase : il prend un sens à partir du contexte et de la communication gestuelle et mimique.

·        Vers deux ans : apparition de la première phrase, constituée souvent de deux mots sans liaison des mots.

à Echolalie : imitation des phonèmes de mots ou de phrases sans que l’enfant en connaisse le sens.

·        Entre deux et trois ans : à 3 faits importants :

ü       Enrichissement du vocabulaire

ü      acquisition progressive de la syntaxe

ü      persistance de simplifications linguistiques

 

3-      Le langage : au delà de 3ans :

 

-         Apparition de « je » : étape clé pou la construction  de l’identité propre de l’enfant.

-         Les éléments  essentiels  sont en place pour :

ü       l’apparition des mots abstraits.

ü      enrichissements de la syntaxe  et de la sémiologie.

ü      apprentissages de la langue écrite (période scolaire).

ü      augmentation des performances.

 

 

IV-            Troubles de langage :

 

A-    Chez l’enfant : ++ (QE).

 

1-      Retard de la parole et de langage :

 

a- Retard de la parole : déformation de certains phonèmes et de  certains mots.

b- Retard de langage : troubles de la structure syntaxique  des phrase.

Il faut bien sûr éliminer :

ü      Le retard mental.

ü      Les psychoses infantiles.

ü      Les handicaps sensoriels.

En général ces troubles sont simples à disparaissent avec l’âge vers 4-5ans

Le retard de langage peut être d’origine multifactorielles :

  • Affectif : ++
    • Surprotection maternelle.
    • Délaissement.
  • Environnemental :

o       Carence de stimulations.

·        Constitutionnelle :

o       Troubles de la maturation cérébrale.

 

2-      Troubles de l’articulation :

 

a- Dysarthrie : Trouble neurologique ; Parole déformée dans  son timbre, sa tonalité, son débit, et surtout dans son articulation.

à Perturbation de la réalisation motrice des phonèmes.

b- Bégaiement : anomalie de l’émission dans laquelle prédomine un trouble du rythme : réduction précoce à bon pronostic.

 

3-      Troubles de l’apprentissage :

 

a-      Dyslexie : difficulté durable à identifier, comprendre et reproduire les symboles écrits :

-         Confusions des phonèmes.

-         Inversion des sons0

à Réduction orthophonique précoce.

à Éviter le retentissement affectif de l’échec scolaire.

b-     Dysorthographie : difficulté spécifique de l’apprentissage de l’orthographe.

à Complication constante de la dyslexie

 

B-    Au cours des maladies mentales :

 

1-     Voix et débit verbal :

o       La voix peut être élevée, rauque (manie) ou sombre, basse (dépression).

o       Débit accéléré (logorrhée) ou ralentie (mutisme)

 

2-     Syntaxe : paragrammatisme, agrammatisme : trouble de l’ordonnancement de mots à incohérence

 

3-     Sémantique :

-         Paralogisme = utilisation de mots existant dans un autre sens.

-         Néologisme : création de mots inexistant.

 

C-    Au cours de l’infection neurologique :

 

-         Aphasies : trouble portant sur l’expression et/ou la réception des signes verbaux, oraux ou écrits.

·        Aphasie d e Broca : Altération de l’expression de l’articulation du langage spontané ainsi que du langage écrit à Aphasie motrice.

·        Aphasie de Wernicke : La compréhension du langage est faible, parfois nulle à surdité verbale à Aphasie sensuelle.

 

 

Conclusion :

 

 J. J. Rousseau : «  le langage n’est pas simplement l’expression de la pensée il en  est le point de départ et l’instrument ».

 

5 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

BS_BoY® tout les droits réserver copyright BS_Inc.© 2006

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site