La Mémoire -Cours 2005/2006-

La mémoire

 

I-                  Définitions

 

La mémoire est le fait de fixer une information ou un apprentissage (engrammation) de la conserver (stockage) et de la restituer ensuite (remémoration) :

·        La mémoire permet de situer l’individu dans l’histoire et l’environnement

·        La mémoire est en rapport avec les capacités perceptives (vue, ouie.)

·        La mémoire est en rapport avec les capacités cognitive (attention intelligence…

·        La mémoire est en rapport avec les capacités affectives (volonté, intérêts)

·        La mémoire est en rapport avec le substratum organique (corps) de la personne

 La mémoire à court terme : ou mémoire primaire : capacité de restituer les informations qui viennent d’être perçues et ce sans délais 

La mémoire à long terme : mémoire secondaire  c’est la faculté de resituer  les souvenirs perçus il y a quelques minutes ou quelques années

 

 

II-              Neurobiologie :

 

A-    Bases neurobiologiques de la mémoire :

 

·        Le cortex : il y a là stockage de l’information sous formes de protéines et surtout de l’ARN

·        Le système axial-hippocampo-mamillo-thalamo-cingulo-cortical( circuit de Papez) : acquisition et rappels des informations.      Troubles : syndrome de Karasakoff (Une lésion des corps mamillaires est responsable d'un syndrome amnésique dont le plus classique est le syndrome de Korsakoff (amnésie antérograde).

·        Autres structures impliquées.

 

B-    Facteurs affectant la mémoire :

 

  • L’âge : maximum entre 12 et 35 ans.
  • Apprentissages : répétition, répétitions.
  • Motivation.
  • Coloration (importance) affective.
  • Niveau d’attention et de vigilance.

 

 

III-           Processus actifs de la mémoire :

 

  • Changement du sens : se focaliser sur un seul sens de l’histoire.
  • Distorsions affectives influence de l’affectif sur ce qui est  mémorisé (changement du souvenir).
  • Glissement : le sens change graduellement.
  • Raccourcissement : ex oubli des détails.
  • Cohérence : changer l’histoire pour accommoder une croyance.
  • Conventionalité : changer  pour accommoder un culture ou un contexte social.
  • Pertes de noms ou de numéros : changer des noms  avec d’autres plus familiers :
    • Raccourcissement : oubli de souvenirs embarrassants et encombrants.
    • Drift (angl : dérive du sens) : changement du souvenir par exagération par ex.
    • La mémoire ce n’est pas un enregistrement pur mais il y a une coloration (influence) affective comme processus actif.
  • La mémoire n’est pas un enregistrement de faits.
  • La mémoire est organisée pour s’adapter à nos attentes. 
  • La mémoire est organisée pour s’adapter  nos connaissances  déjà existantes.
  • Notre subjectivité nous fait croire que nos souvenirs sont  réels.
  • Notre subjectivité nous fait croire que nos souvenirs sont ponctuels (exacts).
  • Quelque soit notre conviction ce dont nous nous souvenons n n’est pas toujours ce qui est vraiment arrivé.
  • Rumeurs et reproductions en série : la mémoire tend à adapter, arranger, les rumeurs pour en faire une histoire consistante.
  • Schémas : la mémoire tend d à adapter les informations pour qu’elle  corresponde à nos schémas (manière de penser) habituels : c’est la voie la plus  facile (à comprendre).
  • Confabulations : Mélanger des faits On change la réalité On change notre mémoire.

(Exemple : des voitures s’écrabouillent (pas de dégâts au niveau des par brise) cependant  on pose des questions : combien de  voitures ? R : 100 Combien de par brise 100 On a changé de mémoire par  déduction).

  •  Rigidité de confabulations : garder des souvenirs m^me s’ils sont faux à problème de témoignage.

 

 

IV-           L’oubli :

 

  • les informations banales sans importances sont éliminées de la mémoire régulièrement.
  • Processus  dynamique d’inhibition : on peut décider, on veut oublier.
  • Refoulement : processus psychique d’oubli.

 

 

V-               Les troubles de la mémoire :

 

A- Les amnésies ou déficit de la mémoire :

 

1- les amnésies durables :

a- amnésies  de fixation :

  • Amnésie antérograde.
  • Syndrome Koratkoff.

b- les amnésies d’évocation

  •  Amnésie rétrograde ou de remémoration.
  • Etats  confusionnels.
  • Etats démentiels.

c- amnésies  antérograde :

·        Amnésie globale.

·        Syndrome démentiel.

 

2- les amnésies organiques transitives :

  • Lacunes amnésiques.
  • Trous de mémoires.

 

3- les amnésies  psychogènes ou affectives :

  •  Intéressent de fait plusieurs  phénomènes psychiques.
  • les amnésies lacunaires : complexes, soucis liés à une période de la vie.

 

B- Les hypermnésies ou exaltations de la mémoire :

  • Etats d’excitations psychiques.
  • Accès  (excès) : personnes sur excitée : n’oublie rien de rien.

 

C- dysmnésies  ou distorsion de la mémoire :

  • Ecmnésie : substitution d’un souvenir par  un autre.
  • Par amnésie  sensation du « déjà vu »  ou « déjà vécu » notamment chez les épileptiques ou ceux qui ont une tumeur occipitale.

5 votes. Moyenne 2.20 sur 5.

Commentaires (6)

1. fstudent 27/02/2006

slt merci pr tt bon courage mais prk en plus le cours de l annee derniere en plus de celui de cette annee?

2. ahmed 11/04/2006

c'est vraiment genial

3. nizar 11/04/2006

ce que vous faites est une part de la gentillesse

4. xxx 23/05/2006

dima 3asskar!!!

5. eom 23/05/2006

a zayer ah!!!

6. simo 25/05/2006

dima forces armees royales tjrs victoire

Ajouter un commentaire
 
BS_BoY® tout les droits réserver copyright BS_Inc.© 2006

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site