Les Organes du système Immunitaire :

I-                   Introduction :

Le SI est constitué par de nombreux organes et tissus réparatrices dans le corps et sont reliés entre eux par la circulation lymphatique et sanguine.

Il existe deux catégories d’organes lymphoïdes selon leurs fonctions :

-              Les organes lymphoïdes primaires ; dont la fonction est le développement et la maturation des cellules.

-              Les organes lymphoïdes secondaires : qui sont le lieu des interactions entre l’Ag et les Lymphocytes.

 

II-                Organes lymphoïdes primaires :

1-      Moelle osseuse (MO) :

Toutes les cellules sanguines proviennent de la MO à partir de la cellule souche hématopoïétique (CSH).

Ces cellules souches sont très peu nombreuses et ont une propriété de s’autorenouveler et se différencier t se spécialiser, ainsi va apparaître la cellule progénitrice lymphoïde qui va croître et se différencier dans la MO grâce au microenvironnement et aux facteurs de naissance.

à Les cellules précurseurs des LT quittent la MO et vont au thymus.

à Les cellules précurseurs des LB restent dans la MO ou ils continuent leur maturation, puisque chez l’homme il n’y a pas de Bourse de Fabricius (chez les oiseaux).

 

2-      Thymus :

C’est un organe dont le développement est indépendant de toute stimulation antigénique, il est situé dans le médiastin antérieur et supérieur, il est formé de deux lobes reliés par un isthme, chaque lobe est divisé par des septums conjonctifs en lobules, et chaque lobule comprend une partie extérieure appelée corticale, et une partie antérieure appelée médullaire.

La trame du thymus est constituée de cellules épithéliales qui forment les corpuscules de Hassale ; cette trame est également formée de cellules mésenchymateuses, macrophages, cellules dendritiques interdigités ; ces cellules expriment toutes le CMH II.

Le thymus recueil les précurseurs de LT qui viennent de la MO, grâce au microenvironnement et hormones thymiques, ces précurseurs subissent une maturation et une multiplication, mais le plupart d’entre eux meurent sur place par apoptose, seul 5% qui quittent le thymus et vont vers les organes périphériques.

 

III-             Les Organes lymphoïdes secondaires :

1-      Le système lymphatique :

Le sang circulant sous pression, le plasma filtre à travers les capillaires vers les tissus, c’est le liquide Interstitiel, celui-ci revient en partie vers la circulation sanguine par les capillaires, ce qui reste forme la lymphe, cette lymphe est absorbée par les capillaires lymphatiques, puis circule dans les vaisseaux lymphatiques jusqu’aux canal thoracique qui se jettent dans la veine sous Clavière gauche.

L’écoulement de la lymphe est réalisé lorsque les vaisseaux lymphatiques sont comprimés par les mouvements musculaires, grave à une série de valves de lymphe ne circule que dans un seul sens.

La lymphe capte les antigènes (Ag) qui arrivent dans les tissus et les amène vers les organes lymphoïdes secondaires structurés ; elle sert également de moyen de transport des lymphocytes à partir des tissus conjonctifs vers les organes lymphoïdes secondaires structurés.

 

2-      L’organisation structurée :

Une partie du tissu lymphoïde est en structure particulière appelée follicule lymphoïde.

Un follicule lymphoïde est un agrégat de cellules lymphoïdes et non lymphoïdes, entouré d’un réseau de capillaires lymphatiques ; au repos, in est appelé : follicule primaire, formé de cellules dendritiques folliculaires et de LB au repos. Après stimulation, il devient follicule secondaire, formé de LB en annaux concentriques, entourant le centre germinatif.

Le centre germinatif est formé de LB au repos ou en prolifération, et d’un taux élevé de cellules dendritiques et macrophages.

Les ganglions et la rate sont les organes lymphoïdes IIaire les plus organisés.

 

3-      Les ganglions :

Ce sont des organes réniformes, dont le parenchyme est divisé en 3 parties :

-              Corticales : Contient surtout les LB, mais également des macrophages, cellules dendritiques folliculaires (formant des follicules primaires).

-              Paracorticale : Siège du LT et cellules dendritiques interdigités.

-              Médullaire : peu de lymphocytes et quelques plasmocytes.

La circulation lymphatique du ganglion se compose de vaisseaux lymphatiques afférents qui arrivent par la capsule et se divise n sinus périphérique, qui eux se ramifient en sinus intermédiaires, puis en sinus médullaires ; ces derniers se jettent dans le canal lymphatique efférent qui sort du ganglion par le hile.

Les vaisseaux lymphatiques afférents (qui arrivent), déversent la lymphe qui s’écoule à travers le parenchyme ganglionnaire, ce qui permet aux macrophages et aux cellules dendritiques de capter tout antigène véhiculé par cette lymphe.

La lymphe qui sort du hile ganglionnaire, est riche en lymphocytes et en anticorps.

 

4-      La rate :

C’est un organe volumineux, se trouve au niveau de l’hypochondre gauche ; divisé en 3 zones :

-              Pulpe rouge : réseau de sinus peuplé par des macrophages et des globules rouges.

-              Pulpe blanche : Entoure les branches de l’artère splénique, formant des manchants périartériolaires contenant des lymphocytes, dites PALS (PériArtériolaires Lymphoid Sheath).

-              Zone marginale : Qui contient des LB organisés en follicules primaires.

Les Ag est lymphocytes apportés par l’artère splénique, sont déversés dans la zone marginale, puis capté par les cellules dendritiques interdigités qui les conduisent aux PALS, où va avoir lieu la réponse immunitaire (RI).

 

5-      Tissu lymphoïde associé aux muqueuses et à la peau :

Les muqueuses qui bordent les systèmes digestifs, respiratoires et urogénitaux, représentent une surface de 400m². C’est le site d’entrée de la plupart des pathologies, ces surfaces sont défendues par un groupe de tissu lymphoïde organisé appelé : MALT (Mucosal Associated Lymphoid Tissue),  leurs structures varies d’un groupe de cellules à peine organisés à des structures bien organisés telles que : Amygdales, Appendice et plaques de payer ; toutes ces structures sont riches en plasmocytes.

à Pour la peau : C’est une autre barrière anatomique, constitué de kératocytes = (Cellules épithéliales, qui secrètent des cytokines et qui peuvent fonctionner comme des CPA.

On trouve également dans la peau, des cellules dendritiques, appelées cellules de langerhans, qui phagocyte l’Ag, migrent vers les ganglions régionaux où elles se développent et se différencies en cellules dendritiques interdigités.

En fin, la peau contient des lymphocytes intradermiques, fonctionnent comme les MALT.

12 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Commentaires (4)

1. seasonfive 06/03/2006

merci cé gentil koi

2. dunhill 09/03/2006

a fen a B777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777777EEERRR;;;;

3. mimi 13/03/2006

mmerci bocoup.lah i7efedek we ineje7ek

4. sousi 28/03/2006

i7fdaaak akhay reda.goodluck f lexam

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

BS_BoY® tout les droits réserver copyright BS_Inc.© 2006

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site