ENTEROBACTERIES



ENTEROBACTERIES




Généralité

I.       Habitat :

- Bactéries hôtes normaux ou pathologiques du tube digestif de l’homme et l’animal.

- Peuvent proliférer dans l’environnement.

II.    Caractères généraux :

- Bacilles à gram coloration bipolaire.

- Si mobile on a ciliature peritriche.

- Culture lisses « S » peuvent se transformer en rugueuses « R »

- Si capsulaire ¦ muqueuse.

- Glucose (+) par fermentation.

- Aérobie-anaérobie facultatif.

+ - Oxydase négative.

- Catalase (+) H2O2 ¦ O2 + H2O.

- Nitrate réductase (+) nitrates ¦ nitrites.

Famille composée de 12 genres dont les principaux sont :

-         Escherichia

-         Klebsiella-entérobactérie-Serratia groupe K.E.S.

-         Salmonella-Shigella.

-         Yersinia.

III. Structure antigénique :

On distingue chez les entérobactéries

-1’ des antigènes de paroi : Ag O toujours présent.

-2’ des antigènes flagellaires : Ag H si elle est mobile.

-3’ des antigènes de surface : Ag K si elle capsulée.

L’étude de ces Ag ¦ classification d’une espèce ou genre en sérotype : Salmonella, Shigella et Escherichia.

1.       Ag O : Paroi

Nature : lipopolysaccharide : LPS

             = endotoxine

Les bactéries possédant l’Ag O+AC spécifique ¦ agglutination granulaire.

 

Image Hosted by ImageShack.us

1.       Ag H : Flagelle

Nature protéique.

Bactéries avec Ag H + AC spécifique ¦ agglutination floconneuse.

 

Image Hosted by ImageShack.us

1.       Ag K : Ag de capsule

Si bactérie capsulée + AC spécifique ¦ agglutination granulaire.

L’étude de ces différents Ag ¦ serotypes Phase S intérêt épidémiologique : filiation des cas d’infections.

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

I.       Pouvoir pathogène naturel :

On distingue :

Les bactéries pathogènes spécifiques : BPS

- Bactéries n’existent pas normalement à l’état commensal (sauf porteurs sains)

- Contamination par l’intermédiaire (eau, aliments, animaux).

Salmonella-Shigella et Yersinia.

Les bactéries pathogènes opportunistes : BPO

Entérobactéries commensales du tube digestif peuvent à l’occasion d’une modification de terrain ou d’un changement d’habitatºaccidentellement un pouvoir pathogène ex : infections urinaires, respiratoires…

Escherichia coli.

 

 

 



Escherichia coli

I.       Habitat :

E. coli ou colibacille : hôte normal de l’intestin.

- Peut être retrouvé au niveau des muqueuses.

- Présence dans l’environnement ou aliment = témoin d’une contamination fécale.

II.    Morphologie :

- Bacille à gram (-) le plus souvent mobile.

III. Caractères culturaux et biochimiques :

-Voir caractères généraux des entérobactéries.

-Les caractères d’espèce :

    +++ -  Lactose (+).

-    Gaz(+).                               Kligler

-    Indole (+).                       

IV.  Structure antigénique :

L’étude des Ag O, H et K serotypage ¦ plusieurs serotypes (intérêt épidémiologique)

V.     Substances élaborées :

Les plus importantes : sont les entérotoxines certaines souches d’E. Coli porteuses de plasmides.

Thermo labile (LT) et thermo stable (ST).

VI.  Pouvoir pathogène naturel:

-E. coli  peut entrainer deux types d’infections.

1.       Infections extra-intestinales : BPO

Localisation ; urinaires, génitales, hépatobiliaires, digestives ou méningé septicémiques.

- mécanisme physiopathologique : bactérie pathogène opportuniste.

2.       Infections intestinales :

3 types physiopathologiques : pathogène spécifiques gastroentérites infantiles (GEI) E. coli entéro pathogène chez les nourrissons.

- Syndrome dysentérique : E. coli entéro-invasifs ≈ Shigella.

- Syndrome cholériforme : E. coli exterotoxinogène ≈ virus de Cholera

VII.     Epidémiologie :

- Les infections extra intestinales sont d’origine endogène le plus souvent.

- Les E. coli responsables d’infections intestinales¦ épidémie.

VIII.       Diagnostic biologique :

= diagnostic biologique direct

-         prélèvement selles ¦ coproculture, sang, urines, LCR ou pus divers.

-         Isolement sur milieu solide lactosé

-         Identification par :

o       Caractères morphologique B.G(-).

o       Caractère biochimique :

§         Voir caractères généraux des entérobactéries + caractères (lactose (+), gaz (+) et indole (+))

-         Antibiogramme +++

-         Pour les souches d’E. coli entéropathogène ¦ serotypage.

-         Pour les souches d’E. col entérotoxinogènes ¦ recherche de l’entérotoxines.

IX.  Traitement :

1.       Préventif :

= prophylaxies des diarrhées épidermiques + mesures d’hygiène (aliment +++)

2.       Curatif :

Se baser sur antibiogramme + localisation du germe.

E. coli habituellement sensible aux ATB actifs sur BG (-).

 

 

 



Shigella

I.       Habitat :

Shigella = entérobactérie.

Agent de la dysenterie bacillaire.

- bactérie pathogène spécifique du tube digestif.

- existe uniquement chez l’homme.

II.    Morphologie :

- Bacille à gram (-)

- Immobile +++.

III. Caractères culturaux et Structure antigénique :

+++ - Voir caractères généraux des entérobactéries plus : lactose(-), urée (-).

- Antigène O (endoxine).

Selon les caractères biochimiques et antigénique O, on distingue 4 sous groupes

        - contenant des serotypes ex : Shigella dysenterie.

        - pas d’Ag H car bactérie immobile.

IV.  Substances élaborées:

Exotoxine protéique à activité neurotoxique ou entérotoxique.

V.     Physiopathologie :

Shigella : bactéries à caractère invasif adhésion à la muqueuse colique puis pénétration et multiplication intracellulaire (passage sanguin)

VI.  Pouvoir pathogène naturel:

La forme la plus grave = dysenterie bacillaire à Shigella dysenterie (sécrétion d’une neurotoxine) º colite infectieuse endémique ou épidémique : dysenterie caractérisée par :

-         Syndrome dysentérique.

-         Syndrome infectieuse.

-         Déshydratation.

VII.     Epidémiologie :

- élimination de Shigella dans matières fécales de malades ou porteurs sains.

- contamination par les matières fécales soit directe (moins sales) ou plus souvent indirecte (aliments ou eau de boisson, contaminés par matières fécales).

- aspects graves épidémiques historiques, actuellement mode endémo-épidémique dans régions à hygiènes défectueux.

VIII.       Diagnostic :

-         Prélèvements : selles = coproculture :

o       Si selle glaireuse, purulente et hématique isolement de Shigella facile.

o       Si Shigellose chronique isolement plus difficile : utilisation de milieux d’enrichissement (milieu ou sélénite) et milieu d’isolement sélectif (milieu SS).

-         Identification : caractère morphologique

Caractère généraux des entérobactéries, caractères biochimique et culturaux

Et séro-agglutination ¦ serotypes

ATB gramme.

   

IX.  Prophylaxie :

Prévention basée sur :

-         Isolement des malades (désinfection des selles).

-         Recherche de porteurs sains (coproculture et traitement)

-         Mesures d’hygiène et contrôle sanitaire des eaux, aliments et eaux d’égouts.



Clique sur le lien pour la suite:

ENTEROBACTERIES SUITE

19 votes. Moyenne 3.05 sur 5.

Commentaires (19)

1. sissi 27/02/2006

merci ça serait sympa si vs mettez l'immuno

2. dunhill 27/02/2006

c cool j ai tro aimé ,, en fin tt l mond l a aimé bien ,, merci bcp

3. dunhill 28/02/2006

bn chance ..

4. zizou 01/03/2006

c trés sympa viva encgt

5. mido 03/03/2006

merci bien

6. seasonfive 05/03/2006

Merci bcp cé super de votre part

7. nora 08/03/2006

je trouve votre site tres tres tros inter et vraiment c' du bo taf j espere pr vs une bonne cont
des gens ki veulent du bein pr tt le monde sont rare de nos jour
et je trouve k ils ont de la chance ds la fac de rabat

8. omarios 08/03/2006

merci bien
merci bien
merci bien
merci bien
merci bien
merci bien
merci bien
merci bien

9. roba3i lfara7 13/03/2006

coucou ya til une sorte de tableau mm jsute avec les titres pr faire uyn bilan je c plus qui fait partie de qui merci bcp

10. roba3i lhouzn 16/03/2006

siri diri lrasek dak tablo al3iyana baraka mat3ouwli 3la 3ibad llah je taime azine

11. simo 17/03/2006

l3az l3az o rda ... rakome khadamione m3ana bka likome ghir dawzo lina imtihan osafi lol

12. 3 18/03/2006

bien dit simo hadchi bzaf li dayrin had nasse

13. b 18/03/2006

pliz la suit de specifik bactery

14. roba3i lfara7 18/03/2006

roba3i l7ozn wala 3alik a roba3i l7ozn bon courage.
Cocci Gram +
o staphylocoques
o streptocoques
• Cocci Gram -
o neisseria
• Bacilles Gram +
o listeria
o corynébactéries
o erysipelothrix
o bacillus
o autres BGP
• Bacilles Gram -
o entérobactéries
o vibrio
o campylo et helicobacter
o pseudomonas et apparentés
o haemophilus
o legionella
o brucella
o bordetella
o pasteurella
o francisella
o bartonella
• Autres bactéries
o spirochètes
 leptospires
 tréponèmes
 borrelia
o mycobactéries
o chlamydiae
o mycoplasmes
o rickettsies
o anaérobies

15. souad 08/04/2006

bjr,trés bn traivail.bravo.il faut noter au nv de l'ago ke la tronsformation de la forme s à la forme r s'accompagne de la perte de l'ago.

16. souad 08/04/2006

slt,il faut corriger une chose,shigella est lactose+.merci.

17. JACQUES DIALUNGANA (site web) 04/06/2012

les caractères morphologiques ne sont pas bien précis. coucou à vous.

18. NZIMAV WILLIAMS (site web) 04/06/2012

je vais beaucoup plus des précisions, salut;

19. Peroraria (site web) 21/02/2013

Good design medecine2.e-monsite.com. Offtopic: Who do you think this year will be the winner of the Champions League Cup?
brownsburg animal clinic levitra generico acquisto high energy diet pills

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

BS_BoY® tout les droits réserver copyright BS_Inc.© 2006

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site