Chapitre II : Ventilation Pulmonaire suite001

IV-                  Propriétés élastiques :

1-    Généralités :

·        Les poumons et la cage thoraciques sont des structures élastiques.

·        L’étirement ou la compression d’une structure élastique produit une pression qui tend à ramener la structure à son état initial.

·        Dans une structure élastique  le volume est directement  proportionnel  à la différence de pression de part et d’autre de la paroi = pression de distension pariétale = pression transmurale PTM.

·        A chaque volume pulmonaire PTM est contre balancée par la pression de rétraction élastique PEL.

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

 

  • Une structure élastique est caractérisée par la coure PTM (pression transmurale) –Volume.

 Image Hosted by ImageShack.us

 

 

  • Le corps est dit élastique lorsqu’il se déforme quand on lui applique une force  et revient à sa position initiale de repos quand la force est arrêtée ; Les poumons et le  thorax sont des corps élastique.

 

2-    Déterminations des propriétés élastiques du système respiratoire :

a.      Paramètres :

Pour le système respiratoire : dans les conditions statiques par La courbes Volume-Pression.

 

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

La compliance est la distensibilité  des poumons.

La pression de distensibilité d’un élément est la différence entre l’intérieur et l’extérieur de cet élément.

 

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Ø      Définition des pressions mesurables au niveau de l’appareil respiratoire :

La pression alvéolaire est assimilée à la pression buccale.

La pression oesophagienne est utilisée  à la place de la pression buccale.

 

b.      Analyse des courbes  Volume-Pression :

b1-        La compliance :

Pour tracer une courbe représentant les variations du volume pulmonaire en fonction des pressions : On fait expirer le patient, On obtient un VR, On demande au sujet d’inspirer  puis  faire une apnée, Au cours de l’apnée  on mesure le volume et la pression et on recommence (jusqu’à l’obtention de la courbe). Ceci donne plusieurs points réunis en une courbe qui est définie par sa  pente mesurée au niveau du VT.

La compliance = ΔV / ΔP  = pente  = 0,25 à 0,3 l/cm H2O.

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

Ø      Implication clinique :

·        Compliance élevée le poumon est très distensible. Ex : emphysème pulmonaire  (une petite pression donne une grande variation du volume).

·        Compliance diminuée poumon peu distensible. Ex : fibrose pulmonaire (Une grande pression mobilise un petit volume).

 

b2-        Forces de rétraction élastiques (FRE) :

Si pour faire entrer  un litre d’air dans les poumons il a fallu générer une  pression de x Kpa. Lors de l’arrêt de la contraction musculaire motrice le poumon revient sur lui même avec une force de rétraction élastique de x Kpa.

La distance entre  chaque point de la courbe et l’axe des coordonnées (volume) représente la force de rétraction élastique de l’étirement considéré pour un volume pulmonaire donné

La FRE  est le moteur  de l’expiration : plus elles est grande plus le retour est facile.

Ex :

§         Emphysème : FRE diminue à dyspnée expiratoire.

§         Fibrose : FRE augmente à dyspnée inspiratoire.

 

b3-        Relation propriétés élastiques du système respiratoire et le niveau ventilatoire de repos :

Le NVR ou volume de relaxation  est le volume  pulmonaire au niveau duquel la force de relaxation élastique du poumon  est égale et de sens opposée à la force de rétraction de la cage thoracique.

Il s’agit donc du point  d’équilibre  du système  respiratoire, elle se produit à la fin de l’expiration calme c’est  à dire la CRF.

C’est la position qui demande le moins d’énergie et donc le moins d’oxygène.

 

3-    Origine de l ‘élasticité pulmonaire

a-      Facteurs histologiques :

Il s’agit surtout des éléments élastiques et de collagène contenus dans  l’interstitium.

Bronches  vaisseaux  volume sanguin central.

 

b-      Les facteurs physico chimiques :

-         Le surfactant est l’élément principal de l’élasticité pulmonaire.

-         C’est une lipoprotéine sécrétée par les  Pneumocytes II.

-         Le renouvellement du surfactant  est rapide.

-         La ½ vie est de  30 heures chez l’Homme.

-         Parmi  ses actions :

  • Abaisse la tension superficielle.
  • Empêche les petites  alvéoles de se vider  dans les grandes.
  • Diminue le travail  des muscles respiratoires.
  • Défense de l’appareil respiratoire
  • L'absence du surfactant chez le nouveau né donne une détresse respiratoire aigue.

To bE ConTunueD...

 

17 votes. Moyenne 4.06 sur 5.

BS_BoY® tout les droits réserver copyright BS_Inc.© 2006

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site