Créer un site gratuitement Close

Chapitre I : anatomie fonctionnelle

Chapitre I : anatomie fonctionnelle de la respiration :

 

 

I-                 Introduction :

Rôles du système respiratoire intervient à plusieurs niveaux dont :

*   Oxygénation pulmonaire.

*   Elimination du gaz carbonique.

*   Maintien du PH à une valeur normale.

*   Défense de l’organisme.

*   Fonction métabolique.

*   Filtre aérien et circulatoire.

*   Réservoir sanguin.

*   Thermo régulation de balance hydrique.

*   Phonation.

 

 

II-              Structures et fonctions des voies aériennes :

Les voies aériennes se subdivisent en voies aériennes supérieures et voies aériennes inférieures :

 

A.     Voies aériennes supérieures (VA Sup.)

a.      Fosses nasales :

à La muqueuse nasale est parcourue par de nombreux replis (et des cils) ce qui augmente considérablement la surface d’échanges mais aussi sa résistance au passage de l’air L’augmentation  de la surface d’échange de la muqueuse nasale a pour but de faciliter les échanges thermiques et hydriques de façon à ce que l’air qui pénètre  dans la trachée artère à 37° et soit saturé en vapeur d’eau.

à Ce conditionnement de l’air joue un rôle dans la protection Son absence a pu être impliqué comme favorisant certaines phénomènes pathologiques :

Ex : Hyperactivité bronchiques.

à Le nez avec sa muqueuse et ses poils est un excellent filtre pour toutes particule > 5mμ.

 

b.      Le larynx :

Placé à la partie supérieure de la trachée artère, il joue un rôle capital pour empêcher l’entrée dans les voies aériennes des aliments solides ou liquides

à Ainsi les rôles des voies aériennes supérieures se résument.

  • Respiration.
  • Défenses.
  • Déglutition.
  • Phonation.

Schéma fonctionnel des voies aériennes supérieures :

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

B.     Voies aériennes inférieures :

Elles s’étendent de la  trachée jusqu’aux alvéoles, 3 zones décrites :

 

Schéma : Systématisation fonctionnelle de l'arbre bronchique :

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

a.      Zone de conduction : Elle s’étend de la trachée à la 14ème génération sur le plan descriptif on y distingue :

·        Les grosses bronches à 7éème génération

·        Petites bronches à 10ème génération

·        Bronchioles

Ces éléments ont un rôle essentiellement de conduction La muqueuse des voies respiratoires est formé par un épithélium  pseudo stratifié  cylindrique.

 

b.      Zone de transition :

Elle s’étend de la 15ème génération  à la 19éme génération de la bronchiole respiratoire Ces  bronchioles sont partiellement alvéolisées Rôle de conduction et d’échanges

 

c.       Zone respiratoire :

Elle est formée  par les canaux alvéolaires, conduits entièrement alvéolisés qui donnent naissance aux sacs alvéolaires.

Chaque bronchiole respiratoire terminale donne naissance à 6 générations de canaux alvéolaires.

La surface d’échange est estimée à  plus de 300Millions d’alvéoles.

Cette zone respiratoire  est essentiellement d’échange.

 

d.      Conséquence fonctionnelle : 

·        La surface de section totale de l’arbre aérien est de 2.5cm2 à la hauteur de la trachée.

·        De 10cm2 vers la 10ème génération.

·        De 100cm2 vers la 15ème génération.

·        1m² au niveau des derniers divisions.

·        L’arbre aérien prend l’aspect d’une trompette.

·        Les échanges  sont absents au niveau de la zone de conduction (ventilée non perfusée)

·        Le volume d’air contenu dans ces voies aériennes est appelé :

o       Espace mort anatomique=150ml.

o       20-25%de l’air inspiré ne participe pas aux échanges.

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

C.      Structure des voies aériennes :

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

 

à Les principales formations retrouvées :

·        Glandes bronchiques : bronches cartilagineuses.

·        Cellule à mucus : très nombreuses sur les bronches proximales absentes à partir des bronchioles.

·        Cellules ciliées : retrouvées sur l’ensemble de l’arbre aérien.

·        Cellule de Clara : au niveau des bronchioles (surfactant).

·        Corps neuroépithéliales : chémorécepteurs localisés aux bifurcations bronchiques, bronchio-alvéolaisés et au niveau alvéolaire. Ces chémorécepteurs interviennent dans  la régulation : V/P = Ventilation/Perfusion.

 

D.     Fonctions des voies aériennes :

-         Ventilation pulmonaire :

·        Conduction  aérienne.

·        Contrôle de la résistance (50%nez, 40%trachée, 10%G3-G23).

-         Défense :

·        Facteurs mécaniques, filtration des particules étrangères (toux, exténuement).

·        Clairance muco-ciliaire.

·        Flore normale.

-         Conditionnement de l’air inspiré :

·        Inspiration : extraction de la chaleur de l’humidité à partir de la muqueuse afin de saturer l’air inspiré en H2O et le réchauffer.

·        Expiration : restitution d’une partie de la chaleur et de l’humidité.

à Exemple :

ü      Air inspiré non saturé en H2O : Réduction de la couche aqueuse, épaississement de la couche gel, les cils fonctionnent mal.

ü      L’humidité optimale : minimise l’impact des aspects pathogènes en optimisant le fonctionnement du tapis muco-ciliaire, évitant l’accumulation du mucus, ça évite l’obstruction des PVA par des bouchons muqueux.

 

 

III-           Barrière alvéolo capillaire :

 

La membrane alvéolo-capillaire :

-         Constituée à partir de la barrière alvéolaire (air alvéolaire) :

·        Un film liquidien endo-alvéolaire.

·        Epithélium uni stratifié.

·        Espace interstitiel.

·        Capillaires pulmonaires.

-         D’une épaisseur0.3-0.5micro mètre.

-         Rôle majeur : échanges  gazeux et hématose (transformation  du sang riche en CO2 en sang riche en sang riche O2).

-         Echanges d’eau et de substances dissoutes vers le film liquidien.

 

a)      Le film liquidien endo-alvéolaire :

Formé de 3 couches :

  • Glycocalix : en contact avec les cellules alvéolaires qui renferment les IgA.
  • Couche aqueuse contenant les IgA et IgG.
  • Surfactant.

 

b)      L’épithélium uni stratifié :

-         Pneumocytes de type I :

à Représentent 95%de la superficie et 40%des cellules épithéliales ce sont les cellules d’échanges.

-         Pneumocytes de type II :

à Représentent 3%de la S.A. et 60%des cellules épithéliales ce sont les cellules de défense.

-         Existence de communication intra alvéolaire par les pores de Kohn et des communications interalvéolo-bronchiolaires par les pores de Lambert.

 

c)      L’espace interstitiel :

C’est le squelette conjonctif du poumon.

·        Fusion des parois alvéolaires et capillaires.

·        Muccopolysaccharides. +++

·        Fibroblaste, macrophages et lymphocyte.

·        Fibre de collagène et élastine.

 

d)      Les capillaires pulmonaires :

·        Forment un réseau à mailles hexagonales denses recouvrant en moyenne 75% de la surface alvéolaire, pas de fonction nutritive.

·        La paroi capillaire est mince pour favoriser les échanges gazeux et résistances pour supporter la pression intraluminale.

 

 

Schémas : Alvéole.

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

  CliQuEr iCi PouR la SuiTE   

7 votes. Moyenne 2.29 sur 5.

Commentaires (5)

1. dark_serenity 19/09/2006

good job guys

2. mery 19/09/2006

cé vrmt suuuuper tt ca ,sara7a sahaltou 3lina l9adia!

3. hihi 23/09/2006

atbarkllah 3likoum wsafi!!

4. mohamed anass 25/09/2006

lah ya7fadkoum vraiment tbarkallah 3likoum et merci bcp de nous avoir aider

5. hafi 12/10/2006

je vous remercie bcp sur cette affaire jazakom lah khayran

Ajouter un commentaire
BS_BoY® tout les droits réserver copyright BS_Inc.© 2006

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site