L'appareil de vision

L’appareil de vision :

 

I-                   Globe oculaire :

 

C'est la partie principale de l'appareil de vision, il est contenu dans l'orbite, il a une forme ovoïde à grand axe sagittal.

 

1-      Construction :

L’œil est formé de trois tuniques et trois milieux transparents :

-         Trois tuniques :

·        La sclérotique : elle est en périphérie et devient transparente en avant pour former la cornée.

·        La choroïde : elle est intermédiaire, elle est vasculaire, c'est la tunique nourricière, elle se prolonge en amont par l’iris.

·        La rétine : elle est nerveuse, formé par l'épanouissement du nerf optique.

-         Les milieux transparents : d’arrière en avant :

·        Le corps vitré : est le plus volumineux.

·        Le cristallin.

·        L’humeur aqueuse de part et d'autre de l’iris.

 

De point de vue topographique, le globe oculaire est formé de deux segments (antérieure et postérieure) délimité par deux pôles (antérieur et postérieur).

 

2-      Le segment postérieur de l’œil :

 

Constitué par quatre éléments, la sclérotique, la choroïde, la rétine et le corps vitré.

 

a.       La sclérotique :

Elle set résistante, elle est largement perforé pour logé la cornée.

 

b.      La choroïde :

Elle set fragile, perforé par le nerf optique, en avant elle se continue avec la zone ciliaire par une ligne dentelé. Cette zone s’appelle l’Ora serrata.

 

c.       La rétine :

C’est la portion essentielle de l’œil, elle reçoit les impressions lumineuses et les transmet  au cerveau par le nerf optique, elle s’étend du nerf optique en arrière à la pupille.

La rétine se divise en 2 portions par l’ora serrata :

è Portion post : (en arrière de l’ora serrata) c’est la rétine optique, c’est la seul utilisé dans la vision.

è Portion ant : C’est la rétine cilio-irienne, c’est la partie aveugle de l’iris.

La rétine optique comprend sur le plan histologique dix couches cellulaires, les cellules visuelles occupent la dernière couche, ce sont :

-         Les Cônes : analysent les différences qualitatives de la lumière du jour (formes et couleurs).

-         Les bâtonnets : analysent les modifications qualitatives de lumière dans les visions nocturnes.

Deux régions de la rétine optique sont visibles à l’examen du fond d’œil :

-         La papille : l’origine du nerf optique, c’est le point ou le nerf quitte le globe, elle réalise le point aveugle de la rétine. Les modifications de son aspect, oedème ou atrophie traduisent une souffrance cérébrale.

-         La macula : c’est la macula lutea ou tache jaune, elle est situé à 4mm en dehors de la papille, elle présente une dépression, un creux central qu’on appelle la fovéa centralis. La macule ne contient que des cônes (la vision la plus précise).

 

Vascularisation de la rétine :

Assurée par l’artère centrale de la rétine, branche de l’artère ophtalmique elle suit le nerf optique, et se divise au centre de la papille en deux branches terminales ascendante et descendante.

La veine centrale de la rétine rejoint soit la veine ophtalmique supérieure soit directement les sinus caverneux.

 

Vaisseaux du fond de l’œil :

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

d.      Corps vitré :

Substance visqueuse et transparente occupe la cavité oculaire en arrière du cristallin (6/10ième du volume de l’œil). Elle est entourée par la membrane hyaloïdienne parfois contint des corps opaques flottants dans ce liquide (qui donne l’impression de mouche volante).

 

Coupe horizontale du globe oculaire droit, montrant le segment postérieur :

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

3-      Le segment antérieur de l’œil :

 

  1. La cornée :

Transparente, 1mm d’épaisseur elle fait saillie en avant (rayon de courbure). Les irrégularités de courbures, provoquent l’astigmatisme. La perte de la transparente en 1 point de la cornée réalise une taie ou un leucome (greffe de la cornée), elle est richement innervée par les nerfs ciliaires. La zone d’union de la cornée et la sclérotique réalise le limbe, qui est creusé par le canal de shlemme (sinus veineux de la sclérotique par où passe l’humeur aqueuse).

 

  1. L’iris :

Un diaphragme circulaire percée d’un orifice central, la pupille, séparée de la cornée par l’angle irido-cornéen.

L’iris est formé par des fibres musculaires lisses circulaires, donc l’iris est un muscle. Elle est vascularisé par les artères ciliaires longues post, et les artères ant.

Elle est innervée par 2 types de nerfs :

-         Les nerfs ciliaires courts (ganglions ophtalmiques).

-         Les nerfs ciliaires longs, ceux la provient du nerf nasal.

Les deux types de nerfs assurent l’innervation et le reflex de la pupille : constriction / dilatation.

  • La constriction dépend du III (Innervation parasympathique).
  • La dilatation dépend du système sympathique.

Si la lumière est vive (forte), la pupille se rétrécit, on parle de myosis.

Si la lumière est faible, la pupille se dilate, on parle de mydriase.

 

  1. L’humeur aqueuse :

C’est un liquide incolore limpide, provient de la filtration des vaisseaux de l’iris et des procès ciliaires (petits vaisseaux).

Elle est située entre la corné et le cristallin, se résorbe par le canal de shlemme ; l’iris divise l’humeur aqueuse en deux chambres virtuelles :

-         Chambre antérieure, entre l’iris et la corné.

-         Chambre postérieure, entre l’iris et le cristallin.

 

  1. Le cristallin :

C’est une lentille biconvexe et située entre l’iris et le corps vitré, sa valeur optique est de 11 dioptries, il est responsable de l’accommodation.

Il est maintenu en place par un ligament suspenseur qu’on appelle la Zonule.

La perte de l’élasticité du cristallin réalise la presbytie qui se voit à partir de 45ans.

Le cristallin est formé par des fibres disposées en lamelles concentriques et d’une partie centrale, transparente appelée le Noyau ; il est entouré d’une capsule.

La perte de la transparence du noyau réalise la CATARACTE.

 

  1. Le corps ciliaire :

Situé entre la choroïde et l’iris, il est formé par :

-         Les procès ciliaires : en arrière du cristallin.

-         Le muscle ciliaire : constitué par deux types :

·        Fibres lisses antéropostérieurs.

·        Fibres circulaires.

Quand il se contracte, il détend la zonule et augmente donc la courbure du cristallin.

 

Vue d’une coupe horizontale du globe oculaire droit, montant le segment antérieure :

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

Coupe sagittale du segment antérieure de l’œil :

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

II-                Les muscles de l’œil :

 

-         Muscle releveur de la paupière supérieure.

-         Les 4 muscles droits : Interne, externe, sup, Inf.

-         Des muscles obliques : le grand et le petit oblique.

 

1-      Insertions :

Tous les muscles s’insèrent  sur le tendon de zinn au fond de l’orbite sur le corps de sphénoïde sauf le petit oblique qui ne s’insère pas sur ce tendon, il s’insère sur la gouttière lacrymale.

 

2-      Terminaison :

-         Le releveur de la paupière sup, comme son nom l’indique il s’étale sur la paupière sup (sur le septum orbitaire).

-         Pour les 4 muscles droits : ils se terminent sur les 4 points cardinaux du globe sur la sclérotique.

-         Le muscle grand oblique : se termine sur la face supéro-externe du globe.

-         Le muscle petit oblique : se termine sur la face inféro-externe du globe.

 

3-      Innervation :

Tous les muscles sont innervés par le III, sauf le droit externe qui est innervé par le VI et le grand oblique qui est innervé par le IV.

 

4-      Action :

Les muscles droits sont antagonistes des obliques.

Tous les muscles se contractent en même temps donc ils se neutralisent.

-         Muscle releveur de la paupière supérieure : il ouvre la fente palpébrale et son atteinte entraîne un PTOSIS.

-         Muscle droit supérieur : il est élévateur.

-         Muscle droit inférieur : il est abaisseur.

-         Muscle droit interne : il est adducteur.

-         Muscle droit externe : il est abducteur.

-         Muscle grand oblique : si l’œil est en adduction il est abaisseur, si l’œil est en abduction il est rotateur interne.

-         Muscle petit oblique : action supérieur à celle du grand oblique, il est son antagoniste.

 

Vue Antérieure de l’orbite :

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

III-             L’appareil de protection du globe oculaire :

 

Il est formé par :

  • Les 2paupières.
  • La conjonctive.
  • L’appareil lacrymal.

 

1-      Les paupières :

Sont 2 voiles  musculo-membraneux qui délimitent la  fente palpébrale.

Elles sont formées par :

-         Un plan muqueux (c’est le feuillet palpébral de la conjonctive).

-         Un plan musculaire profond : ce sont les muscles palpébraux supérieures et inférieures appelées aussi muscles de Tarses.

-         Un plan fibro élastique : constituées de 2 parties :

·        Une partie centrale : représente par les tarses qui sont des petites lames fibreuses délimitant les bords da la paupière

·        Une partie périphérique = septum orbitaire c’est un ligament qui relie les tarses aux rebords orbitaires

 

2-      La conjonctive :

- C’est une membrane muqueuse transparente divisée en 3 portions :

- Conjonctive palpébrale

- Conjonctive bulbaire

- Cul de sacs conjonctivaux sup et inf

à Coupe sagittale montrant  la conjonctive

 

Coupe sagittale passant par les conjonctives :

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

3-      L’appareil lacrymal est formé par :

a.       la glande lacrymale :

-         Située à l’angle supéro-externe de l’orbite.

-         Elle se divise en 2 portions :

          à Portion périphérique orbitale en rapport avec l’os.

          à Une portion centrale palpébrale en rapport avec les paupières.

 

b.      les voies lacrymales :

Représentés par 5 parties :

-         Le lac lacrymal.

-         Les points lacrymaux  sup et inf.

-         Les canalicules lacrymaux.

-         Sac lacrymal.

-         Canal lacrymo-nasal.

 

Vue antérieure de l’appareil lacrymal :

 

 Image Hosted by ImageShack.us

 

-         Entre les 2 canalicules il y’a une saillie caroncule à c’est le canal d’union avec sac lacrymal par le canal lacrymo-nasal.




14 votes. Moyenne 3.07 sur 5.

Commentaires (16)

1. sissi 09/03/2006

le prof a corrigé qq chose concernant ce cours

2. seasonfive 11/03/2006

Iwa fidina lah inaj7ake wi naja7na kamline

3. nedved 11/03/2006

slt c vraiment gentil je vs remercie

4. vegastar 15/03/2006

mille grazzzzzzzzzzzzzzi

5. de passage 26/03/2006

bon travail quoique..il me semble qu'il manque qlq chose au niveau de la sclérotique par exemple.
->sissi:le prof a corrigé qq chose concernant le premier cours pas celui là

6. Hind 07/04/2006

Merci Reda, c très interssante comme idée...

7. layla 09/04/2006

c est vraiment merveilleux tu nous aides vraiment continu comme ça dieu te bénice

8. hanae 04/10/2006

merci pour construire ce site .

9. sarah 14/02/2007

tt lmde vs encourage pr ce site!!!!bravo vmnt 2tt coeur!!!!

10. open_mind 23/02/2007

merci bcp bcp lah y7fdek ;)

11. mahal 26/05/2009

svp MR LE professeur pouvez vous m'informer sur la clinique des atteintes au niveau des 6 muscles (2 obliques et les 4 droits) mes remerciements anticipés

12. nesrine 01/04/2011

j veu voir le chéma dé 3 tunique 2 l'eil svp

13. wissem (site web) 17/05/2011

tt s ke j peux vous dire c un grand bravo et un trs grand merci pour votre aide .wissem d'algerie.

14. sarah 16/06/2011

merci pour les informations c'est vraiments explicatives et je trouve pas des difficultés a retenir
merci

15. julio (site web) 05/07/2011

Merci infiniment pour vos explications,je les ai facilement compris...
Julio.

16. majda 15/10/2011

merci bq c'est un bon travail

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

BS_BoY® tout les droits réserver copyright BS_Inc.© 2006

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site