ANATOMIE IV


1- Objectifs généraux :

Nul ne doute de l’intérêt de l’enseignement des sciences morphologiques dans le

domaine médical, l’anatomie étant le support pédagogique de toutes les sciences

médicales. Il s’agit d’un outil indispensable. Avant de pénétrer dans le temple de la

médecine, l’étudiant fera la connaissance du corps humain dans toute sa splendeur et sa

complexité dévoilant à la connaissance le secret de son identité.

L’anatomie topographique décrit la construction des diverses régions du corps humain,

sièges des processus pathologiques.

L’étude des structures anatomiques est constamment reportée à celle de leurs fonctions.

Ainsi, l’anatomie fonctionnelle prend de plus en plus de place et d’importance dans

notre enseignement; elle rend la discipline plus vivante, plus attrayante et permet à

l’étudiant de comprendre les mécanismes physiologiques de l’organisme et de les

corréler aux différentes applications cliniques.


2- Objectifs spécifiques :

L’enseignement de l’anatomie destiné aux étudiants de la 2ème année de médecine

repose sur trois axes :

- L’anatomie de la tête (et de la face);

- L’anatomie du cou;

- L’anatomie des organes des sens.

• L’étude de l’ostéologie du crâne permettra à l’étudiant d’acquérir en langage

scientifique, ce qui aura ultérieurement pour but de mieux comprendre la pathologie

osseuse traumatique, tumorale ou autre, ainsi que leurs études radiologiques;

• La face, quant à elle, reflète la personnalité de l’individu ; elle représente la traduction

subjective de son état d’âme. A titre d’exemple, l’étude des muscles peauciers renseigne

de façon précise sur la mimique et donc sur l’état émotionnel et thymique de l’individu.

• L’étude anatomique des glandes de la région céphalique est reportée directement à la

physiologie permettant à l’étudiant d’assimiler petit à petit le fonctionnement du corps

humain;

• L’anatomie du cou présente plusieurs intérêts:

- L’ensemble des éléments vasculo-nerveux destinés au système nerveux central et à la

face se trouve au niveau du cou,

- La connaissance des réseaux ganglionnaires et lymphatiques permettra à l’étudiant

d’avoir des renseignements en cas de processus pathologiques sur l’organe en cause et

la nature de l’affection ; rappelons la fréquence des adénopathies cervicales en

pathologie clinique.

- L’étude de l’anatomie de l’axe viscéral du cou trouve son intérêt dans l’approche

fonctionnelle. Le larynx par exemple est le siège de la phonation par excellence mais

aussi de la respiration et de la déglutition.

- La fréquence des lésions infectieuses et inflammatoires du pharynx et de la cavité

buccale rend leur connaissance anatomique plus qu’indispensable.

• Enfin, les organes des sens permettent à chaque individu de communiquer avec le

monde extérieur. Leur étude topographique et fonctionnelle renseigne sur le rôle

primordial de ces organes dans la vie courante de chaque individu. Elle permet de

mieux approcher leurs troubles fonctionnels et organiques.


3- Programme :

Le système neurovégétatif

- Les centres neurovégétatifs.

- La chaîne sympathique para vertébrale.

- Les plexus splanchniques.

- Le parasympathique crânien.

Anatomie topographique de la partie crânienne de la tête

- Région fronto-occipitale

- Région temporale

- Région auriculaire

- Région mastoïdienne

Anatomie topographique de la partie faciale de la tête

- Région des muscles peauciers

- Région des muscles masticateurs

- Région parotidienne

- Région buccale

- Vascularisation, innervation et drainage lymphatique de la face

- Région antérieure du cou

- L’axe viscéral du cou

- Thyroïde,

- Larynx,

- Pharynx.

- Région latérale du cou

- Région postérieure du cou

Anatomie des organes des sens

- Appareil de la vision

- Appareil de l’olfaction

- Appareil de l’audition

48 votes. Moyenne 0.92 sur 5.

BS_BoY® tout les droits réserver copyright BS_Inc.© 2006

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site